samedi 7 mars 2015

Rassemblement Jeunes à Pelvoux


Le rassemblement Hiver des écoles de jeunes s’est déroulé du 20 au 23 février 2015 au centre alpin de l’Eychauda. Nous, on est resté une journée de plus pour en profiter encore plus.

 

Encadré par des guides et des cadres fédéraux plusieurs activités seront pratiquées en fonction des envies de chacun :
Un challenge multi-activités pour tous, de la rando–luge, du ski de rando, de la rando-raquettes, de la cascade de glace, du ski toutes neiges, sans
oublier les soirées sur le mur d'escalade.

Quatre clubs étaient représentés CAF Croc’montagne (Tende) CAF Rocbaron, CAF Marseille et CAF Bessillon. Outre la pratique des activités, l’objectif de ce genre de rencontre est qu’il y ait un mixage des jeunes en fonction des activités organisées.

Les premiers sont arrivés le vendredi soir, nous avons pris l'option d'un départ de Tende le samedi matin. Avec la météo annoncée et 15 jeunes à transporter c'est un peu le stress, on n'hésite pas longtemps et c'est la solution de la sécurité qui l'emporte, direction Turin et l'autoroute puis le col du Montgenèvre. Il neige dru jusqu'à Cunéo mais une fois sur l'autoroute et jusqu'à arriver au pied du Montgenèvre la route est sèche.

Pendant ce temps là à Pelvoux, il neige... pas trop fort mais une neige persistante et quelque peu humide.
Jean et son équipe tergiverse un peu sur ce qu'ils vont pouvoir faire en nous attendant puisque nous avons prévu de faire le challenge sur cette première journée.
Il y a quelques incertitudes qu’il faut lever. Le lieu exact initialement prévu vers Bouchier ??.
Sandrine, la gardienne nous informe que cette partie de la vallée est très peu enneigée. De plus l’accès à Bouchier semble fortement compromis en raison de la neige fraîche.
Après s'être contacté à plusieurs reprises avec Jean, on décide de déplacer le lieu du challenge. Pendant que nous sommes sur la route, ils partent à la recherche d'un terrain au-dessus du centre de l’Eychauda. Les consignes sont simples mais pourtant trouver le lieu idéal n'est pas si facile : un terrain en pente avec des sections raides et d'autres plates, des arbres pas trop éloignés.

- Allo ! c’est Jacques Baills. On arrive à Vallouise pour louer le matériel ! C’est Marseille qui est en train d’arriver...

Jean et son équipe partent sur la route de l’Eychauda dans l'espoir de trouver notre bonheur. Proche d’une maison aux volets fermés, de grands espaces semblent tout à fait adaptés pour notre opération.

On vient d’arriver à L’Eychauda. 15 minutes plus tard on est sur le site repéré par Jean c'est parfait. Avec mes acolytes on installe nos ateliers. Voilà le groupe de Marseille qui arrive. Difficile de faire mieux au niveau synchronisation. Il y a de l’ambiance sur le champ de neige.

En nous attendant Jean avait fait faire quelques exercices de recherche DVA. Apparemment (même sûrement) un des DVA caché n’avait pas été branché (grosse erreur). Tout le monde est mobilisé pour le rechercher.

Ouf ! Un quart d’heure plus tard il est retrouvé ! On va pouvoir commencer le Challenge.

Les différents ateliers sont installés, les équipes sont faites avec un mélange judicieux de tous les clubs, avec des grands et des petits dans chacune des équipes.
6 épreuves :
- La course de la mort
Course d'équipe sur un terrain bien pentu à la montée comme à la descente. C’est le chrono qui parle après le passage du dernier de l'équipe, vitesse et entraide voilà les maîtres-mots de cette épreuve.






















- Le tir à la corde
A qui le plus fort ? Une épreuve où deux équipes s'opposent directement.

- La tyrolienne : bien viser le trou pour lâcher le citron ! On pourra observer différentes techniques les plus balaises prendront la tyrolienne d'une main et le citron de l'autre, les autres prendront la tyrolienne à deux mains et coinceront le citron entre les jambes. Adresse et oser prendre de la hauteur dans l'arbre pour se lancer seront indispensables


- La slackline : aller le plus loin possible! Chaque membre de l'équipe participe à la réussite globale de son équipe puisqu'on additionne les distances parcourues. Une épreuve où l'équilibre (avec les grosses chaussures) est roi.

- Recherche DVA : 3 DVA à chercher par groupe de 2, on additionne les temps des 3 groupes pour connaître le temps total de l'équipe. Pas si simple que ça !

- Le brancardage ... de fortune. Après avoir confectionné un brancard avec trois sacs à dos et saucissonné une victime, deux équipes vont s'affronter sur une course, attention à ne pas laisser tomber le "blessé".


- Dernière épreuve en intérieur ce soir dans la salle de bloc !

Les 6 équipes vont tourner sur l’ensemble de ces ateliers. De belles parties de rigolades assurées... Chacun se pique au jeu.
Sous la neige qui tombe toujours, certains profitent d'une pause « réchauffement » entre deux ateliers grâce à un petit feu allumé par des âmes bien intentionnées soucieuses du confort de tous ces champions !

Il est un peu plus de 16 heures lorsque se terminent les épreuves.


On retrouve tous le centre de l’Eychauda. Douche, repos et un peu de salle pour les plus courageux... en fait les 45 jeunes iront tâter du mur.

19h 30, c’est l’heure de repas. La salle du restaurant est pleine.
Soupe et lasagnes (et quelles lasagnes) au menu de ce soir. Un peu de fromage et une salade de fruit viendront compléter cet excellent repas.

Rappelez-vous, la journée n’est pas finie car après le repas c’est le regroupement dans la salle pour le contest final du challenge. Petit parcours de 20 mouvements allant crescendo dans la difficulté que nous avons concocté avec Yann. A tour de rôle chacun va s'élancer avec plus ou moins de réussite. Et chacun marquera des points pour son équipe en fonction de la dernière prise atteinte. Que ce soit « les plus faibles » ou les trois qui iront tâter la dernière prises tout là-haut (un grand bravo à Méred, Théo et Nils), le soutien est unanime et les applaudissements chaleureux.





Il est 22h 30 lorsque tout le monde regagne sa chambrée, le rythme est donné...

Dimanche Grand beau temps
Départ dans les diverses activités proposées :
Ski de rando avec Nico, Françoise, Jacques et Yann
Cascade de glace avec Philippe et Emmanuel
Rando luge avec Jordi et Jean
Randonnée raquette avec Éric

Du côté de la rando luge, c’est une petite troupe de 13 jeunes, encadrés par Jordi, Jean, Laurent et Nathalie et Audrey (animatrice en herbe) qui arrive au parking de la maison des abeilles vers le hameau de Narreyroux. Il faut un peu de temps pour que chacun se prépare, vérifie que l’équipement est cohérent, pour que tous soient protégés du froid, du soleil.
Installer les DVA... « c’est quoi ça ? » - « Ca, c’est un appareil qui émet des bip-bip qui permettent de te retrouver si tu es enfouis sous une avalanche ! ».
La rando se fera sans raquette, le chemin de Narreyroux étant suffisamment fréquenté pour être bien damé.
Jordi prend la tête du groupe. Au point de départ il fait la vérification des DVA.
Le groupe s’étale ainsi sur le chemin. Caracolent en tête Benoît, Léo et Thibaut un peu plus habitués aux marches en montagne, suivis de près par Ambre (et ses juste 8ans, sans sac il faut bien le dire, mais quand même)...
Après quelques minutes de marche, Lionel appelle Jean pour savoir si deux jeunes qui traînent un peu la patte en ski de rando, peuvent rejoindre le groupe de rando luge. « OK ! on les attend ! »
Après quelques pauses, on arrive sur une portion où la neige est vierge, pas de traces depuis ce matin.
Alors, il faut tracer dans une neige profonde, 20 à 30 cm. Quelques randonneurs arrivent derrière nous et profitent de nos traces. Puis ils passent devant et là, c’est mieux pour nous.
Les premiers chalets arrivent ... enfin au grand soulagement de quelques uns qui commençaient, après un peu plus de deux heures de marche, à fatiguer.
Jean est parti avec Audrey faire un petit tour un peu plus haut, dans la poudreuse... plaisir de la trace à faire.
Ils rejoignent le groupe qui est en train de pique niquer, au bord du chemin, juste après le hameau.


Très vite reposés les plus petits commencent à chercher un endroit pour jouer, faire des trous dans la neige.
Laurent met ses raquettes pour faire une trace pour aller en haut d’une petite pente pour confectionner une piste de luge dans une neige très poudreuse... environ 80 cm.
Jordi prend les trois ados, Audrey, Loïc et Paul pour faire une montée vers les crêtes de Reychard.
Pendant ce temps la trace est faite, les premières descente en luge peuvent se faire.
Mais cette première pente s’avère vite trop courte et le départ est reculé puis déporté un peu plus vers la droite pour un peu plus « d’adrénaline ». La neige se dame, les descente sont un peu plus rapide. Se diriger dans cette neige très poudreuse est plutôt difficile mais qu’importe.
Enfin, armés de pelles c’est un concours de trous à neige : faire un trou et pouvoir s’y glisser !
Avec ardeur les bras s’activent pour remuer le neige. Les uns à côté des autres ils prennent forme :
« Ca y est ! je peux rentrer ! » - « O ! creuse un peu à droite et à gauche pour rejoindre les autres ! »
Finalement c’est un labyrinthe de trous qui se rejoignent par des tunnels.
Chacun alors rampe de trous à trous... une bonne partie de rigolade.
Jordi est revenu avec les ados. Il est littéralement pris dans une rafale de boules de neige joyeusement lancées par ces montagnards en herbe apparemment pas encore fatigués de leurs efforts de la journée.
Il faut tout reboucher car ces trous pourraient être dangereux et
pour des randonneurs et pour des animaux.
Un petit goûter et c’est déjà l’heure de repartir... le soleil tombe très vite et le
froid arrive. Les sacs sont rangés, mis sur le dos et chacun enjambe sa luge de compétition.
Les premières pentes seront faites en file indienne, chacun tenant la luge qui est devant la sienne. Un petit train qui se met en route.
Puis chacun prend son rythme sur cette route sinueuse qui va ramener tout le
monde au parking.
Et de 15... tout le monde est rentré sans problème après une belle descente.

Avec les 15 glaciéristes en herbe, nous nous sommes rendus sur la cascade des Claux à Pelvoux. Les conditions de ce dimanche étaient optimales pour une première initiation : grande beau, un soleil qui inonde le pied de la cascade et la zone de pique-nique sans trop ramollir la glace, une petite couche de neige qui facilite les ancrages dans les zones peu raides, une cascade pour nous tout seul. Il ne nous en faut pas plus pour poser 5 lignes allant de la pente de neige entrecoupée de quelques ressauts de glace à des sections de glace verticale. Tous les jeunes s'essaient à l'activité certains trouvent ça tellement bien qu'ils enchaînent toutes les lignes.  Après un pique nique au soleil, les fesses au sec, certains ont même grimpé en tête avec les broches en place.

Les skieurs de randonnée se sont finalement dispersés en plusieurs petits groupes en fonction des niveaux des uns et des autres. Yann conduira notre petite troupe du côté de la crête de Reychard. Il croisera Jacques et les siens qui se sont arrêtés après 600m de montée dans la forêt.
Nos jeunes ont les crocs, chacun veut faire sa trace et dans cette neige toute fraîche ça demande une sacrée énergie. Une pause sur la crête après 800m de dénivelé, le soleil est de la partie et deux irréductibles décident qu'ils iront au bout, encore 150m de déniv et 30minutes pour 5minutes de descente avant de reconstituer le groupe et de rattraper les autres groupes dans la descente.

De retour au Centre de l’Eychauda, croyez vous que tout ce petit monde soit fatigué ????
« On peut aller grimper à la salle ? » et il faut se dépêcher de trouver la clef.
... et ce sont encore une fois les 45 jeunes qui se retrouvent qui sur le mur, qui dans la salle de pan pour s’adonner à quelques mouv plus ou moins difficiles...
Après encore un bon repas c’est la proclamation des résultats du challenge.
Un lot de « fraises tagada » viendra récompenser les champions de l’année.
Jean en profite pour nous remettre le certificat de labellisation de notre École d’aventure.
Puis avant que chacun ne regagne les chambres, on parle des diverses activités de Lundi.

Lundi Beau temps qui se couvre très vite.
Au petit matin, la salle du restaurant est vite envahie. Tout le monde est pressé de bien profiter de cette dernière journée (du moins pour la plupart).
Chaque responsable d’activité regroupe ses troupes et les départs se font
assez rapidement :
Ski de rando avec Jordi
Rando raquettes – ski avec Eric
Ski toute neige avec Philippe
Cascade de glace avec Yann, Jean et Jacques

Yann est très vite sur site avec nos jeunes. Il équipe quelques ateliers.
Les jeunes du CAF du Bessillon et ceux de Marseille ne tardent pas à arriver.
Une dizaine d’ateliers variés sera finalement installée.
Chacun s’essaie dans des longueurs plus ou moins difficiles, certains posent des broches, fabriquent des abalakovs....

Les skieurs toutes neige se rendent sur la petite station de Pelvoux dans l'espoir de trouver toutes sortes de neige. Avant de partir dans la grande aventure du ski de randonnée, il est bon d'avoir quelques bonnes bases en ski... toutes neiges.
Après avoir constaté une réelle différence de niveau dans le groupe, nous décidons de le scinder en deux. Emmanuel prendra la direction d'un petit groupe de trois pour leur donner des bases un poil plus solides en ski (là on ne parle même pas de toute neige). Après avoir commencé la journée en faisant la grimace, ils vont s'ouvrir telles des fleurs au printemps et la finir en ayant la banane, n'est-ce pas l'essentiel ?
Avec les autres, nous filons chercher toutes sortes de neige. Ils n'ont pas été déçus, on a eut droit à un peu de poudre du côté Puy Aillaud, de la transfo un peu lourde pas loin des pistes, du raide avec des bosses sur la piste noire (non damée) du bois noir et en dessous et même un peu de glace (sur les pistes). Voilà qui devrait leur donner quelques armes pour leurs futures aventures.

Jordi hérite d'un groupe plus que réduit puisqu'il n'y a que deux jeunes qui sont partant pour du ski de rando aujourd'hui, il faut bien un petit cafouillage de l'organisation de temps en temps. Encore une fois direction la crête de Reychard, avec les conditions nivologiques de ces derniers jours, c'est la bonne solution. Méred et Théo seront ravis malgré la fatigue de la montée.

Une photo de tout le groupe avec une salle presque trop petite pour accueillir tout le monde !!!
Un super moment passé au Centre de l’Eychauda avec un très bon accueil de Sandrine et son équipe.

Le lundi soir le gros de l'effectif a pris le chemin du retour, nous avons une soirée et une journée de rab et on compte bien en profiter. Un rapide tour de table permet de faire deux groupes.
4 iront faire du ski de randonnée et les 11 autres se retrouveront dans la salle pour profiter uniquement de la salle à corde. On recoupera le groupe de 11 en deux, Jordi en prenant 4 pour voir les manip de grande voie (installer un relais, faire venir son second et descendre en rappel). Philippe s'occupera des autres en voyant comment on grimpe en tête. 


Merci à Jean, à Jacques et à leurs équipes pour leurs textes et leurs photos.
Des photos supplémentaires sont visibles
Une petite vidéo viendra compléter tout ça quand on trouvera le temps de la monter .