mercredi 8 mars 2017

stage adultes en Maurienne

Du 16 au 19 février dernier nous étions en stage en Maurienne.
Au programme poudreuse et glaçon.

Comme nous devions récupérer Adrien à Oulx, nous en avons profité pour faire un arrêt du côté de Bardonnecchia. Bien nous en a pris. Un rapide coup d'oeil à la carte nous fait pré-sentir qu'il y a peut-être un coup à jouer entre les 3 croce et les 4 soeurs. Nous n'avons pas été déçu, loin de là. Nous avions peur de trouver une neige lourde à cause des températures élevées et bien pas tant que ça. Dans le bas de l'itinéraire on n'était pas dans de la neige de rêve mais plus on montait, plus nos yeux avaient du mal à y croire. Pas une trace, un manteau parfaitement vierge, et une neige de plus en plus légère malgré l'heure avancée.

Il a bien fallu se motiver pour aller voir toujours un peu plus haut, mais quelle belle surprise que ce joli couloir. Une fois les précautions d'usage prises, les virages se sont enchaînés comme dans les films.

Encore un petit coup de voiture pour rejoindre Bessans et le gîte "le petit bonheur" où nous avons été parfaitement accueilli.



Notre deuxième jour a été consacré à un petit tour en cascade du côté de St Landry au dessus de Bonneval. Joli secteur pour une journée de reprise. Les uns et les autres ont pu reprendre ou trouver leur marque. Les conditions idéales ont rendu cette journée bien agréable pour une journée de cascade loin du soleil.





















La troisième journée se devait d'être la plus longue, on a bien hésité à aller voir le sommet de l'Albaron mais ça faisait un peu beaucoup pour le groupe, du coup, on est allé dans cette interminable vallée d'Avérole. L'objectif initial a lui aussi été revu au cours de la journée et c'est finalement au col de la Béssanèse et à la dent du Colerin que nos forces nous ont menées. La neige n'était pas aussi bonne que dans le Val de Suse mais les paysages eux valaient vraiment le détour.







Pour finir le stage nous sommes retournés en cascade, à la Frête. Une jolie cascade de 3 longueurs en 4. Là encore les conditions au moment de notre passage étaient très bonnes.




rassemblement écoles d'aventures La Chapelle en Valgaudémar

Du 11 au 14 février, nous avons participé au rassemblement des écoles d'aventures organisé par le comité régional Paca.
8 jeunes du club ont ainsi rejoint les 19 autres jeunes venant des clubs de Marseille, Bessillon et Rocbaron.
Un grand merci à Jean pour ce compte rendu.

La Chapelle en Valgaudémar, petit village au fond de la vallée, au pied de l’Olan est le départ de multiples activités hivernales et estivales.
Un centre d’hébergement communal, « Les Glaciers », au centre du village qui a la possibilité d’accueillir une quarantaine de personnes.

Des conditions d’enneigement très médiocres pour le ski de rando ou la rando raquettes, une température trop tempérée pour avoir de bonnes conditions de cascade, mais par contre un très beau parc de ski de fond très bien entretenu.
Malgré tout, toutes les activités ont pu se dérouler.



Le ski de randonnée.
Sous la conduite de Philippe, Yann et Eric, plusieurs circuits ont été réalisés. Le raid au refuge de Vallonpierre a été annulé à cause des conditions peu favorables et trop dangereuses.
Au-dessus de La chapelle en Valgaudémar à partir du hameau des Portes pour le samedi après-midi.
Dimanche c’est au départ d'Archinard, du côté d’Orcières que les randonneurs sont allés chercher un peu de bonne neige en montant à la Recula.
Lundi également c’est un déplacement du côté d'Ancelle, au départ de "Les Peintres" qu’ils effectuent, un aller retour vers le sommet de l'Aiguille d'Ancelle

La cascade de glace
La prospection par Olivier, Flo Léa et JB le samedi après-midi n’a pas été très concluante. Les cascades à proximité ne sont pas vraiment « fréquentables » sauf peut-être celle se trouvant en contrebas du hameau des Portes.
Le dimanche matin Olivier, JB et Lionel poussent la prospection un peu plus loin, au-delà de Navette.
Pas vraiment convainquant !!!
Finalement ce sera sur la cascade des « Portes » que se déroulera la séance de cascade.
Assurés par le haut, c’est une descente au raz de la rivière qu’il faut effectuer avant de faire la remontée sur une fine couche de glace bien tremblante sur le bas...
Lundi, forts de cette expérience, et ne trouvant pas de site plus accessibles, les fondus de la glace iront jusqu’à Aiguille pour satisfaire leur envie de « glaçons ».

La rando luge – Raquettes
La raquette ! C’est encore le moyen le plus adapté dans cette vallée encaissée avec un enneigement insuffisant et une neige fondante.
Petite montée vers les Portes en coupant les lacets de la route, tirant des luges en espérant un champ de neige pour y effectuer quelques joyeuses descentes. Ce sont Damien, Jean, Julie et Yolaine qui accompagnent ce groupe, juste au-dessus du hameau où un beau champ de neige répond aux attentes de ce petit groupe.
Apprendre à s’arrêter, à tourner, à se diriger.... Pas franchement évident pour tous dans une neige profonde....





Dimanche, après une matinée malgré tout assez physique de ski de fond, on emmène un bon groupe (2o jeunes) vers le hameau du Rif du Sap, à quelques encablures du refuge Xavier Blanc, par le sentier de bord de rivière à partir du Casset. 300 m de dénivelé environ sur un sentier bien marqué au début et plus aléatoire sur la fin.


Enfin, Lundi matin, c’est un circuit qui est proposé passant par le hameau des Portes, puis une traversée vers Les Andrieux par le GR de pays du tour du Vieux Chaillol. Le départ est très raide et très vite les jambes les plus petites fatiguent vite. Une pause s’impose au hameau des Portes sur le superbe pont de pierre. Le groupe s’élance ensuite sur le sentier du tour du pays du Vieux Chaillol jusqu’à ce qu’une coulée d’avalanche barre le chemin rendant la suite de la progression impossible. Un demi-tour s’impose.... à regret !

Le ski de fond
Activité phare de ce coin de la vallée de Valgaudémar.
Équiper 30 personnes ce n’est pas une mince affaire et pourtant cela s’est fait dans un temps record ce qui a permis à l’ensemble du groupe de se lancer sur la grande boucle Est du domaine de La Chapelle vers Le Casset.


Trois belles journées de rencontres... à renouveler mais sûrement dans un lieu plus propice aux activités recherchées.

Comme nous en n'en avait pas assez, on est aller faire une journée de rab à Argentera. Ce n'était pas initialement au programme mais vu les conditions et après en avoir discuter avec les jeunes, on est aller profiter de la neige fraîchement tombée. Les plus aguerris ont tracé les différents hors piste de la station alors que les autres ont augmenter leur expérience en ski toutes neige en vue de futures sortie en ski de rando.


Quelques photos de plus ici

mardi 7 mars 2017

VDC 2017 un cru qui fera date

Cette année encore rien n'était gagné d'avance. Une semaine avant le départ, le comité d'organisation n'était pas très optimiste. Les conditions d'enneigement sur Castérino étaient vraiment mauvaises, trouver un parcours de replis dans ces conditions s'apparentait à un drôle de casse tête.
Finalement en ne se focalisant pas uniquement sur Castérino, et en ayant une bonne connaissance des lieux, nous avons trouvé de quoi faire le bonheur des coureurs en tout cas sur la carte.

Reste qu'il fallait aller repérer les conditions sur le terrain et que le temps jouait contre nous. Mardi 28 février, dans la tempête nous avons fait la reconnaissance et estimé que les conditions d'enneigement sur le parcours rendait la course réalisable.

Vendredi 3 mars, nous sommes allés fixer les cordes dans la partie technique, une partie technique largement appréciée par l'ensemble des coureurs et à la hauteur de certains passages de la Pierra-Menta pour plusieurs d'entre eux.
Nous avons aussi profité de la journée pour dégager la route qui monte à Neige et Merveilles, histoire que nous puissions acheminer chaises, tables, barnums et autres nourriture nécessaire à l'organisation de la course.

Samedi 4 mars, tempête à tous les étages. Il neige de bon matin, la piste qui monte à Neige et Merveilles disparaît sous les cm de neige, malgré tout, une équipe d'irréductibles est présente (un énorme merci à eux) et nous pouvons aller faire notre travail, tracer mais surtout piqueter l'ensemble de l'itinéraire, car il faudra évidemment retracer dimanche matin avant le départ des premiers coureurs.

La météo avait vu juste et les conditions sont exceptionnelles. Nos traceurs sont partis tôt pour ré-ouvrir l'itinéraire mis à mal par le vent. Les bénévoles de la vallée et ceux de la société de secours en montagne sont eux aussi en poste. Les descentes ont été ré-ouvertes de bon matin pour s'assurer que tout était en ordre. A 9h tout le monde ou presque est en place et le départ peut être donné.

 Les coureurs s'élancent sur la piste des Merveilles avant de remonter vers le pas de la Nauque. La traversée avec "vue mer" jusqu'à l'antécime de Corne de Bouc redonnera le moral aux plus fatigués. Les plus courageux remonteront au pas de la Nauque avant de refaire une boucle par le Taupé et de regagner la pointe de Viole par un astucieux passage technique digne des meilleurs courses de ski-alpinisme.


De l'avis de tous l'itinéraire de cette année n'avait rien d'un itinéraire de replis.

Derrière la ligne d'arrivée, nos amis de la FFME étaient là pour tenir de main de maître le chrono. Serge et les siens ont vraiment réalisé un gros travail et ont su nous seconder de la meilleure manière. Merci à vous les amis.

Après l'effort, le réconfort, les coureurs ont pu trouver une aire de restauration au soleil avec vue sur la ligne d'arrivée. Nous avions invité trois de nos partenaires à tenir un stand, Alticoop, qui nous a offert de très beaux lots pour la tombola, était présent pour proposer du matériel à celles et ceux qui auraient souhaiter découvrir l'activité, les producteurs valléens étaient aussi là pour mettre en valeurs leurs produits. Produits qu'ils avaient d'ailleurs donnés pour les paniers garnis gagnés par les vainqueurs. Et enfin la commission de protection de la montagne du CAF de Nice qui était venue apporter un message de sensibilisation au milieu, notamment à la présence du Tétras.

Du côté des résultats, ce sont nos amis transalpins qui gagnent le scratch tant chez les hommes que chez les femmes.

Parcours A hommes
1 Marco Testino
2 Paul Clarys
3 Arthur Castrera

Parcours A femmes
1 Maria Orlando

Parcours B hommes
1 David Gérin Jean
2 Caillol Fabrice
3 Isidore Parmentier

Parcours B Femmes
1 Francesca Zucco
2 Cotto Florence
3 Pauline Mostreiro

Parcours C
1 Clément Mostreiro
2 ex-æquo Axel Laclau Nils Strebler

Le détail des résultats
parcours A
parcours B
parcours C

Les photos ici et

Un grand merci à tous nos partenaires sans qui il ne nous aurait pas été possible de mener à bien notre entreprise.

La FFCAM
La FFME

Bureau des Guides du Mercantour
Entreprise Pierre Guido
Alticoop
La société de secours en Montagne des Alpes Maritimes
La mairie de Tende
Le conseil départemental des Alpes Maritimes

SARL Lanteri Osenda
Boulangerie des Merveilles
La Margheria
Le petit chez soi
Neige et Merveilles
Bar des sports

Le Prieuré
La Ferme Pelissero
La boucherie de la place
Camille Creton productrice de châtaignes
Julie Gobbi Miel et produits artisanaux à base de miel
Marc Ratagne coutellier