vendredi 19 avril 2013

Stage Alpilles

4 voitures, il fallait bien ça pour emmener tout notre petit monde dans les Alpilles.
Encore une fois l'avant départ est cause de questionnement de la part des parents, comment vont-ils réussir à tout faire rentrer (jeunes + affaires), question d'organisation...
Direction donc Saint Rémy de Provence. Cette cité antique est plus connue pour ses vestiges romains que pour ses falaises et pourtant c'est là que dans les années 80 se sont déroulés les premiers championnats d'escalade (à l'époque ça se passait en extérieur).
 
 Après avoir pique-niquer au bord du lac de Peïrou,

nous avons retrouvé quelques jeunes du club de St Rémy avec qui nous avons passé l'après-midi. Nous nous sommes scindés en deux groupes. Les plus grands sont partis avec Yann, Vincent et Pierre (président du club local Roc Alpilles) pour faire une randonnée aventures sur les crêtes du Mont Gaussier, même s'il n'y avait rien de dur pour nos grimpeurs aguerris, le rappel final a surement laissé quelques souvenirs émus à tout le monde.


Pendant ce temps les plus jeunes accompagnés de Philippe, Vincent et Swan (BE Escalade local et responsable des jeunes de Roc Alpilles) sont allés faire un tour contemplatif et sportif sur l'arête rocheuse qui domine le lac.

Là encore rien de difficile pour nos jeunes grimpeurs mais un très joli paysage et une belle ambiance qui finie par un rappel dans un trou.
Comme tout c'est parfaitement déroulé, nous avons eu le temps de sortir les chaussons sur un secteur en bord de route, l'occasion pour Nils et Liv d'aller dans des voies qui leur sont dédiées.

Nous finirons la journée à table (apéro, salade de concombre, risotto, compote de pomme) au camping de la vallée heureuse à Orgon où se trouve le gîte, certains auront encore la force de faire un peu de fitness sur les agrès à disposition.
Le lendemain, nous retournons sur Saint Rémy pour aller grimper dans le vallon de Valample, un site idéal pour notre groupe.

Tous les jeunes ont grimpé en tête, ce qui compte tenu de l'age de certain est déjà un bel exploit. Dans l'ensemble, tous les jeunes nous ont agréablement surpris, ils ont réussi à transférer sur le cailloux la gestuelle qu'ils ont appris en salle. Reste que pour le mousquetonnage et l'assurage, il y a encore des progrès à faire pour les plus jeunes, avec la pratique pas de doute ça finira par rentrer.
Pour plus de photos, c'est