dimanche 30 décembre 2012

We initiation alpinisme

Thomas et Luca aux platines pour ce compte rendu à deux voix, merci les jeunes.

Alors les vacances ont beau commencer ce n'est certainement pas une raison pour oublier le côté pédagogique de ce petit week end, un prof ça travaille même pendant les vacances...
Et oui l'équipe était quand même très orientée groupe scolaire : deux instits pour 4 élèves, un chimiste et un spécialiste de la production de gaz. Une sacrée belle équipe pour de sacrés joyeux moments.

Samedi nous sommes partis en raquette de Castérino pour le refuge de la Valmasque, on a du faire nos traces, personne n'était passé, après plusieurs heures de montée nous arrivâmes enfin...

Après s'être bien revitalisé grâce aux saucissons et différents produits diététiques. 
Une fois installés nous sommes repartis avec des sacs un peu plus légers faire des manipulations : construire des relais, s'encorder à deux, savoir retenir son coéquipier.
Jusqu'à nous faire ensevelir par la nuit.

Une nuit bien pressée d'arriver solstice oblige. Au retour dans la pièce commune du refuge tout le monde était bien content de voir que le poêle commençait à bombarder ses crépitements qui sont synonymes de chaleur. L'eau pour la soupe commençait à chauffer, les tasses pour le thé étaient toutes prêtes, les lardons commençaient à laisser glisser leur gras et libéraient tout leurs arômes.
Un repas partagé dans la bonne humeur et la proximité, le coucher se fera tôt, passé 9h déjà la moitié des troupes aura rejoint Orphée pour l'autre partie ce ne sera qu'une question de temps.

Un soleil rougeoyant se lève par dessus le Paracouerte, nos yeux ont bien du mal à capter toutes les nuances de ce magnifique spectacle que nous offre ce réveil en Valmasque. Enfin trêve de poésie le P'tit déj, des petits pains au Nutella solide, vite conclu, la troupe part scindée en trois cordées en direction de la Charnassière très beau sommet, qui offre des possibilités aux skieurs les plus téméraires. 

Une montée qui par des conditions de trace physique s'avèrera fatale au mental de la célèbre gnac de crocmontagne, une gnac qui devait être tout aussi enfouie que les crampons des traceurs. Une montée qui est une succession de couloirs larges et moyennement raides mais qui débouche sur une arête dégagée.



Une arête qui offre par conséquent  une vue splendide sur la beauté inquantifiable de notre commune.

Le temps de chercher un peu toutes limites de la-dite commune, pour voir arriver l'esprit vacillant des troupes, la solution du retour sans sommet est donc décidée.
Quelques mètres avant le sommet nous décidons de faire demi tour malgré le beau panorama qu'il y avait, la descente était beaucoup plus rapide et amusante que la montée

Un petit passage par le refuge pour reprendre un peu d'eau et quelques forces.

Nous voilà ainsi dans le sens inverse de nos traces de la veille, tantôt sur les fesses, il y eut beaucoup de glissades, tantôt en raquettes le chemin du retour sera bien moins éprouvant que la veille, même si certains adultes ont essayé de m'attaquer au moral...

Le temps de rassembler les affaires et le soleil aura emporté avec lui les quelques touristes du plateau, nous laissant déserte la véranda de Marie Madeleine pour boire une boisson bien méritée.
Un joli petit weekend. Il n'y a rien de mieux pour commencer ses vacances? Encore de beaux paysages gravés dans nos cortex, de jolis petits récits à raconter en refuge, moi je dis merci Croc!!!
Bon week-end!!!

Le reste des photos commentées sur l'album picasa (53 photos)