dimanche 13 mai 2012

Arête des hirondelles

Avec Thibaut, Enzo, Matisse, Emmanuel, Gilles et Vincent, nous sommes allés parcourir l'arête des hirondelles à Roquebrune Cap Martin.

On aura passé notre journée à jouer à cache cache avec le ciel.
Le brouillard présent dès notre arrivée au parking nous aura suivi toute la journée. Pour certain ce n'était pas plus mal, l'ambiance était moins pesante.

quelque part sur l'arête
Avec ce brouillard, nous n'avions pas de repère visuel et nous sommes montés jusqu'au collet. On a cherché sans visibilité et Vincent à fini par appelé Stéphane Benoist, guide et artisan de la remise en état de cette voie. Ces indications nous ont permis de trouver notre bonheur. Merci à lui.

Au retour, vue sur l'arête, le départ est sur l'autre face

L'itinéraire suit le fil de l'arête en remontant l'ensemble des petits gendarmes.
Quelques pitons sont en place mais il faut compléter l'équipement en plaçant friends et coinceurs


Gilles et Matisse à R1
L'arête est plus ou moins aérienne, mais quand le brouillard se lève pour nous laisser voir le paysage, le gaz fait son apparition.

Arrivés tout en haut, un rappel d'un vingtaine de mètres nous permet de regagner le plancher des vaches, enfin des chèvres parce qu'il faut encore un peu de désescalade et un autre petit rappel sur corde fixe pour arriver vraiment sur la terre ferme.


Bon timing ou erreur d'une grosse demi-heure ça dépend comment on voit les choses. C'est juste arrivés au milieu des cistes cotonneux qu'on se fait littéralement attaquer par de la grêle qui finira en pluie et aura raison de tous nos vêtements. Voilà comment Thib finira dans la voiture...
Encore quelques photos