jeudi 22 décembre 2011

stage Aventures dans le Val d'Enfer

 Avec cette neige qui ne veut pas arriver jusqu'à nous, nous étions un peu embêtés, le programme du stage mettant l'accent justement sur la progression et la sécurité en milieu enneigé.
Qu'à cela ne tienne, au lieu d'aller à Neige et Merveilles, nous irons un peu plus loin dans la montagne, là où il y a de la neige.
Direction donc le Val d'Enfer au pied de la Vallée des Merveilles.
Pour la montée, nous optons pour la rive gauche, histoire de profiter le plus longtemps possible du soleil.
Des prés de valaurette, nous rejoindrons le val d'enfer par un chemin oublié des cartes, le chemin des cairns. Bouquetins et chamois se font un plaisir de nous saluer.
Bouquetin mâle
Chamois




Après 3h30 d'efforts, chargés comme il se doit pour passer un nuit dans un "refuge" non gardé, nous voilà heureux de découvrir "la cabane à Sassi" que le syndicat local Merveilles Gravures et Découverte a bien voulu nous ouvrir.

Après le pique-nique et la mise en chauffe de la cabane, on repart pour faire deux ateliers.
- chuter et enrayer sa chute en neige
- utiliser un DVA (Détecteur de Victime d'Avalanche)
Tout ça se passe plus ou moins à l'ombre et malgré la technique de l'oignon (empiler différents couches de vêtements) il ne tarde pas à faire froid.

Retour à la cabane pour finaliser l'installation et préparer le repas.
Ambiance bougie pour le repas du soir
Grrrr le feu s'était éteint, et il faut attendre qu'il soit réanimer pour espérer retrouver un peu de chaleur.
Au mieux de la "soirée" on atteindra 12°C et au petit matin on se réveillera avec un petit -1°C. Heureusement les sacs de couchage, les couvertures et les bonnets ont rempli leur mission.
7h30 en direction du sud est

Mardi, nous voilà séparés en deux équipes, Thomas et Thibaut partent avec Philippe dans le couloir de gauche qui semble un peu plus raide et plus technique que celui de droite où tous les autres vont aller.
Sous l'œil de Yann, Vincent et Gilles, Matisse et Dorian suivi d'Enzo et Luca vont gravir "comme des grands" le couloir de droite. S'encorder, faire la trace, assurer ses appuis, faire confiance à son compagnon de cordée autant de choses qu'ils ont pu toucher du doigt.
Thibaut et Thomas dans le couloir de gauche
Matisse et Dorian suivis de près par Yann
Tout le monde se retrouve au sommet de la cime Escandail pour manger avant de redescendre plus ou moins sur les fesses (efficacité et sécurité) par un chouette couloir qui était lui bien skiable.
Au fond le Bégo, sa croupe n'est pas franchement skiable actuellement
Retour au refuge pour récupérer le reste de nos affaires et zou dans le vallon direction le lac des Mesces.
Toute la petite troupe avec Gilles notre Sherpa d'altitude
Et pour le film, c'est déjà là. Le père Noël est en avance cette année.
Cela dit il va revenir dans quelques jours avec un nouveau pan dans la salle et des photos supplémentaires